photoagnon

Dans les années 60 le bâtiment est revenu dans les mains de la mairie. À ce stade, un conflit a éclaté entre la municipalité et les habitants de Talpiot, avec en tête Mordechai Caspi, au sujet de la propriété du bâtiment. Le jugement a été prononcé en faveur des habitants du quartier. La municipalité est contrainte de rénover le bâtiment à ses frais avec l'aide de la Fondation de Jérusalem et, apparemment, grâce à un don de l'écrivain Shai Agnon, résident du quartier, avec l'argent reçu à la suite du prix Nobel : Aryeh Klein, décédé en 2015, a prétendu qu'il avait persuadé Agnon de faire don d'une partie du prix. "Dans 400 ans, le nom Agnon ne sera plus connu, vos livres seront oubliés, mais si vous faites en sorte que la synagogue porte votre nom, vous continuerez d'exister dans l'esprit des gens pendant encore des centaines d'années."

Article6 titre

תלחץ על הכותרת לראות את המאמר

­